L'épicure de Mystique

L'épicure de Mystique

Des nouvelles du Royaume des Ombres

1648 appréciations
Hors-ligne
récit 1/2
voici un témoignage de mes diverses incursions dans les réalités dites de basses vibrations. De manière plus lyrique je pourrais les qualifier de voyages dans le Royaume des ombres.

Mon tout premier voyage en ce monde fut mémorable. je devais y aller afin de retrouver une parcelle de l'essence d'une personne. Enfin c'est une fois là bas que je l'ai compris. Si l'on m'avait prévenu avant du lieu de ma destination, je n'aurai peut être pas suivi le cours de ces choses là. Le chaman ne décide rien en son nom, il fait ce qui doit être fait. voilà tout.

Il commence ainsi.
Je me sens descendre au delà du monde d'en bas, dans des couches inexplorées jusque là. Je sens que c'est un espace où peu semblent oser s'y aventurer.

Une grande joie m'anime, sans doute celle de la découverte d'une nouvelle réalité dimensionnelle, un nouveau plan de conscience de notre humanité.

Me voilà arrivé et je viens de comprendre à l'instant où je suis précisément. quelque part dans le royaume des ombres.
je survole un paysage aux teintes sombres, cramoisies, rougeoyantes. j'ai une impression de désolation, de désertique. Il n'y a aucune lumière et je progresse à grande vitesse dans l'obscurité. une vision spirituelle me permet de recevoir les justes informations utiles à mon œuvre chamanique ainsi qu' à mon propre enseignement. Une certaine excitation me submerge, je me sens comme un gamin découvrant une nouvelle aventure, quelque peu émerveillé par les circonstances.

C'est alors qu'un des animaux chamaniques qui m'accompagnent me fait sentir sa présence et me dit d'un ton ferme et amusé " tu dois revêtir une cape d'invisibilité sans quoi ta présence va être instantanément détectée et cela pourrait compromettre le voyage. Je me sens alors entouré d'une sorte de voile et je capte au loin des présences qui viennent de lever le nez comme s'ils m'avaient effectivement repéré.

Ce que je vois ne sont que des hommes. La plupart ont des allures de guerriers, avec des mines patibulaires et une énergie frôlant la sauvagerie. tous portent des armes, des vêtements de fourrures, de cuir, de métal. Je perçois aussi sur leurs visages et leurs corps, des cicatrices, des blessures. En un mot une tribu de gueules et de bras cassés.

La cape d'invisibilité semble faire son œuvre car ils détournent leur attention de ma présence.
La vol se poursuit et j'arrive face à un immense château aux allures kafkaïennes. Deux portes gigantesques faisant plusieurs mètres de haut marquent l'entrée.

Intimement je sens que je vais rencontrer le Prince de ce royaume et que c'est avec lui en personne que je vais en découdre.
J'entre et je me retrouve dans un immense hall. De chaque côté de l'allée les mêmes êtres précédemment perçus me font le passage. Je les sens prêts à me sauter dessus mais quelque chose les retient.

Et là ça y est, voilà celui qui fait trembler les religions, les hommes, les femmes, les enfants.
Il m'attend paisiblement installé dans un immense fauteuil semblant fait de bois noir dans un espace dont je ne perçois nullement les limites.

Il me salue et me souhaite la bienvenue aussi étrange que cela puisse paraître.
Je suis émerveillé par sa beauté, sa grâce, son élégance. il est vêtu comme un Prince dans des habits noirs parfaitement ajustés à sa grande taille. J'y trouve du raffinement. La manière dont il bouge est fascinante. Il a la classe d'un dandy. Tout est impeccable chez lui.

Même son élocution, sa prosodie témoignent d'une certaine magnificence.
IL ressemble trait pour trait à un humain et n'abhorre aucun attribut cornu, fourchu ou autre. Franchement il est beau et ses traits sont fins et délicats. Un beau mec aux allures ténébreuses.

A nouveau il s'adresse à moi après sans doute avoir tenté de sonder mes pensées mais pas mon cœur car cela lui est impossible, j'en suis intimement assuré. Sans doute cherche-t-il la faille de la peur ou de la subjugation pour s'immiscer habilement.

Sans doute sous bonne garde, je ne lui laisse aucune possibilité car je sens mon cœur vibrer de respect et de joie. je me sens en paix et au bon endroit au bon moment.

Dans un mouvement gracieux et fluide, il tend son bras et me dit "c'est cela que tu es venu cherché !"
J'aperçois entre ses longs doigts délicats une petite flamme bleutée, l'essence de celui que je soigne et qui attend tranquillement allongé sur le matelas de soin sans se douter de là où je suis.

Il me sourit et me dit "qu'es-tu prêt à me donner en échange ?"
Ma réponse fuse sans que je n'ai eu à y penser fondamentalement "rien, je ne suis pas là pour négocier quoi que se soit. je prends cette flamme car elle ne t'appartient pas"

Il sourit à nouveau et m'aborde sur un autre sujet "tu pourrais nous rejoindre. je pourrais de donner beaucoup de pouvoir, de succès, de réussite. Tout serait plus facile pour toi et tu serais un bon élément parmi nous !"
Intérieurement je suis surpris par la banalité de cette proposition. il me sert la classique tentation de la facilité (petite aparté : en hébreux la facilité se traduit par le mot shatan).

je lui réponds avec respect et irrévérence à la fois que ça ne m'intéresse pas et que je trouve cette proposition on ne peut plus classique et cousue d'avance.

N'ayant plus de temps à perdre avec ce genre de considérations, je m'avance vers lui et m'empare de cette petite flamme bleue. Il n'y a aucune résistance, aucun combat, aucune protestation. tout me parait fluide et naturel.

A ce moment quelque chose d'étonnant se produit. Sa main se craquèle comme si l'énergie de ma propre main l'avait brulé. Il fait un mouvement de recul et je sens que sa horde aimerait me tailler menu menu. J'avais oublié ses sbires qui semblent avoir resserré leur rang autour de moi. Et pourtant tous restent à respectueuse distance. Etant dans le nouveau, je suis un peu surpris mais mon état de conscience altérée m'offre la juste mesure de ce qui est à faire.

Ayant récupéré ce que je devais, je ne demande pas mon reste et retraverse le hall sous des regards franchement inamicaux. cependant aucun ne semble oser ou pouvoir s'approcher. Sous la protection des esprits bienveillants, je ne ressens aucune peur. juste l'impression d'avoir fait mon œuvre, ni plus ni moins.
Sans contrôler quoi que ce soit, je repars à toute vitesse , vers notre réalité où le patient m'attend. Me voilà de retour. je souffle cette force retrouvée dans le cœur de celui qui s'était égaré dans les méandres des ombres au point d'y laisser un part de soi.

Ce voyage a été d'une telle intensité que j'en garde encore l'exact souvenir même quelques années plus tard. J'ai fait d'autres voyages en cette réalité dont deux que je raconterai car leur contenu de connaissances me parait intéressant. Je constate que certaines choses ne sont pas ce que l'on croit qu'elles sont...

Voici donc la fin de ce premier volet
A suivre...
Mysticien

1648 appréciations
Hors-ligne
récit 2/2
voilà en suite le récit d'une autre incursion dans le royaume des ombres. Ce qu'elle m'a révélé est un bel enseignement sur la réalité métaphysique et spirituelle de ce que l'on nomme l'ombre ; sujet dans lequel il n'est pas facile d'y voir clair. (Elle était facile celle-là)

Je me sens à nouveau en plein vol au dessus, non pas d'un nid de coucou, mais de ces terres mystérieuses, toujours dans la même ferme intention d'y retrouver quelque chose de perdu par quelqu'un. je revêt cette magique cape d'invisibilité sans trop savoir comment cela fonctionne, il me suffit d'y penser et holpa c'est fait, sans doute la puissance de la pensée créatrice, du pouvoir de l'intention juste. bref.

J'arrive face aux immenses portes. Elles s'ouvrent simplement parce que j'ai décidé de les franchir. je me sens en paix. J'avance dans le hall d'entrée, ils sont tous là, de chaque côté, toujours avec ces mêmes trognes de guerriers. Tout est fluide.

A mi parcours, me semble-t-il, un étonnant phénomène s'est produit. Ils se sont tous agenouillés comme le feraient des chevaliers au passage d'un roi.
Là je m'arrête net dans ma progression tellement la surprise est de taille. intérieurement je me dis "ah non ça ne peut pas être pour moi". je veux bien être un peu bizarroïde mais tout de même. Aussitôt je me fais la réflexion que je dois être accompagné par un esprit d'une grosse pointure qui force le respect. ayant déjà vu œuvrer le grand esprit bleu au cours de mes séance, je pense que se doit être lui qui est là. certains le nomme Mikaël, le spécialiste de ces affaires là.

Je me retourne pour vérifier. enfin c'est une façon de parler car en état de conscience chamanique, la vision est souvent globale, comme à 360 degrés. En fait je crois que c'est plutôt vers mon intérieur que je me tourne réellement. Comme tout ceci est délicat à traduire tant ces réalités sont différente de la notre, celle du quotidien et de l'ordinaire.

Je me sens effectivement accompagné spirituellement mais rien de précis ne se dégage de cette perception. je fais avec car je sais que je ne dois pas faire trop intervenir mon mental sinon je vais avoir une coupure de réseau !

J'entends ensuite comme un murmure général émanant de tous à la fois "La source, c'est la source, il est accompagné de la source !"
Là je me retourne à nouveau pour voir si mon ego n'est pas en train de gonfler. Ai-je bien passé le test ? Ca semble être stable à ce niveau. il serait plutôt à ne pas y croire et à douter qu'à se mongolfiériser !
Simultanément mon esprit me transmet " c'est l'ombre loyale, loyale à la source !" et je le vis comme une révélation , une intense et intime conviction.

Passé la claque spirituelle en aller-retour, je poursuis mon voyage et me dirige vers le point central où semble m'attendre Monsieur le Prince des lieux. En effet il est bien là mais ne prête guère attention à ma présence. Il me dit juste "fais ce que tu as à faire et pense à éteindre la lumière en sortant !" Sa pointe d'humour fais mouche et je ris sous cape, amusé par la légèreté de la situation.

Mon intention me guide vers une immense paroi que je n'avais pas remarqué lors de ma toute première aventure en cet endroit. Dans ce qui paraît être de la roche, j'aperçois des petites niches. Aussi loin que puisse s'étendre ma vision, il y a une infinité d'alcôves contenant toutes des cages à oiseaux de très belles factures. u dedans de chacun je capte ces même flammèches bleutées décrites dans le premier récit.
Je me sens attiré vers une niche plus particulièrement. je sens qu'une énergie vient à ma rencontre.

Je l'accueille et sans que je ne décide de la suite des évènement, je me sens repartir, rebrousser chemin à toute vitesse. Encore une fois je ne saisis pas comment tout ceci opère. c'est comme s'il y avait une intelligence, une conscience à l'œuvre agissant au-delà de ma volonté propre. En fait la plupart du temps je suis en mode observation et de temps en temps je m'observe en action. C'est comme un dédoublement de l'esprit qui est à deux endroits à la fois...j'en parlerai à mon psy, ça va l'intéresser. Non, je blague !

Avant de me lancer dans un long épilogue, je vais juste relater une toute dernière escapade en cette réalité. Elle est assez récente. Elle remonte à 3-4 mois en arrière.

A peine débarqué, la vibration de cette réalité m'apparait totalement différente. Il y règne un nouveau parfum. Je m'imprègne de l'énergie des lieux, stabilise ma propre vibration et je laisse venir à moi les impressions, les informations. Ce monde est en train de changer. Il est en train de se défaire. Il est sur le déclin. Dans quelques temps cette réalité ne sera plus.

Je file la fleur au fusil presque content de retrouver une vieille connaissance. J'arrive au château. Je le perçois aussi comme en ruine et sans présence. J'entre, traverse la hall et me retrouve dans la grande salle. Rien, personne. Les lieux sont déserts. Je me sens attiré vers les alcôves. Une s'ouvre d'elle même et ce qu'elle contient est maintenant libéré.

Puis me vient une étrange envie. Celle de tout ouvrir. A peine cette idée saugrenue me traverse que toutes les cages d'oiseleur s'ouvrent et une myriade d'oiseaux lumineux et multicolores s'envolent d'un seul élan. C'est magnifique et je suis ému par cette vision. Je me sens comme un gamin qui vient de faire une bonne blague. Pourtant cela me parait juste et je m'entends dire que si cela peut en aider plus d'un qu'il en soit ainsi !

Je quitte cet endroit avec l'intime conviction que je n'aurai plus à y revenir. Les temps changent et l'humanité aussi.

Désormais il ne me reste plus qu'à épiloguer. Alors épiloguons chers mysticiens et mysticiennes, épiloguons !
A suivre...
Mysticien

1648 appréciations
Hors-ligne
Epilogue

Au delà de l'aspect quelque peu fantastique de ces voyages, c'est l'enseignement que j'en tire qu'il me parait savoureux de partager.

Il n'y a comme toujours aucune grande vérité derrière tout cela mais juste des éléments pour nous guider vers une plus juste connaissance de ces réalités métaphysiques. chacun demeure libre de ses convictions même si certaines peuvent être bousculées. Je me sens comme un reporter des mondes subtils, un témoin de ces réalités autres, un aventurier en Terra mystika.

Ce que ces expériences m'ont permis de comprendre tiennent à éclairer ce que l'on nomme l'ombre.
Déjà, tous les êtres croisés dans ce royaume atypique avaient visage humain. je n'y ai pas vu le moindre monstre ou démon hideux. L'ombre serait-elle alors le simple fait d'une humanité qui s'est éloignée de sa divinité, de sa lumière ?

L'être sublime, faisant office de gardien de cette réalité, le prince de ombres comme je l'ai surnommé, n'avait pas non plus d'attributs terrifiants. j'y ai plutôt trouvé de l'élégance et de l'humour. Alors le diable, Satan, Belzebuth existe-t-il vraiment ou est-il un fantasme crée de toute pièce pour faire peur et ainsi contrôler les âmes dévotes ?

A ce jour et en mon for intérieur, je suis assuré que ni l'enfer, ni le diable n'existe en tant que tel. L'ombre est celle que nous créons chaque jour par le déni de notre lumière, de notre amour de soi, de notre joie de vivre, de notre nature essentielle et spirituelle. C'est aussi là notre liberté que de nous égarer et il n'y a aucun purgatoire qui nous attend si tel est le cas.

Je pense que toutes ses histoires ont été montées de toute pièce par des hommes qui avaient de grands intérêts à ce que nous les croyons, en d'autres temps et d'autres époques, intérêts géopolitiques, économiques, spirituels. N'oublions pas que les institutions religieuses ont été et sont encore très riches et ultra puissantes. Est-ce qu'un système est juste lorsqu'il retire de la liberté aux individus ? Sentons-nous respectés dans toute notre liberté spirituelle face aux dogmes des religions ? Prônent-elles l'autonomie ? Génèrent-elle la paix dans leurs actions et leurs sermons ? Pourquoi maintenir les gens dans la peur d'un enfer, d'un jugement dernier, d'une colère divine ? Qui a créer tout cela si ce n'est des hommes ?
Revoyons sommairement le contexte de notre histoire spirituelle.

Ses religions des livres sont venues supplanter une spiritualité animiste où l'homme célébrait un culte à la Nature, à la Vie, à la Terre-mère.
Par ailleurs en occident c'était le druidisme qui exprimait ces cultes. Le dieu Cernnunos, se représentait comme un homme avec des bois de cerf tenant un serpent dans une main. Pan, dieu de la Nature quant à lui avait l'allure d'un faune, créature mi homme mi bouc jouant de la flûte. Et bien c'est exactement comme cela que le catholicisme a représenté le diable. C'est étonnant tout de même. Voilà comment les divinités de la Nature et des hommes ont été grimées et diabolisées. Quand on voit où en est arrivé le respect écologique, je m'interroge sincèrement sur l'impact d'une telle mascarade datant de presque 2000 ans...
La réalité de la Terre mère est en lien direct avec le monde d'en bas décrit dans le chamanisme et le druidisme, qui sont d'ailleurs dans leur essence de même nature.

La chaman/druide y descend pour y trouver de la force, de l'aide, des solutions pragmatiques à un souci de n'importe qu'elle nature. C'est dans ce monde d'en bas que la plus part des soins se font. C'est tout de même curieux que cette réalité, la Terre-mère offrant de puissantes ressources aux humains s'est vu d'un coup transformée en horribles enfers. Cela dit ça se comprend puisque les religions monothéistes devaient prendre le contrôle et couper la tête aux pratiques animistes. Alors pour se faire, elles ont inventé le concept des mondes infernaux situé au cœur de la Terre.

Chose encore plus forte est que ce monde d'en bas est bien celui de la mère nourricière, grand principe féminin. Quand on voit la place donnée aux femmes et au féminin dans ces religions, l'on comprend encore mieux la manipulation. En tout cas, je m'interroge.

Les maîtres nous enseignent que lorsque la femme et le principe féminin par extension en tout être, est étouffé, détruit, contraint, il n'y a plus aucune évolution possible pour l'humanité. C'est alors le statut quo voire l'autodestruction.

Avec le grand retour en force du féminin, à nouveau une évolution est possible et la destruction de l'humanité n'aura pas lieu comme ce fut le cas dans de précédents cycles terrestres et humains.
Ce que je note aussi c'est que dans notre structure énergétique, notre premier chakra nous relie à la puissante énergie de la Terre, l'énergie tellurique. C'est aussi ce même chakra qui exprime notre puissance sexuelle. Voyons comment la sexualité a été abordée par les 3 grandes religions de l'occident et nous comprendrons alors mieux la manigance.

Je pense que l'on ne peut contenir éternellement un torrent sans qu'il déborde d'un côté ou de l'autre et lorsque le barrage saute, le flot est puissant. Je pense que l'hyper sexualisation de notre société, l'accès facilité à la pornographie est une conséquence de ce bridage encore très présent pour une génération en arrière. Le torrent reprend ces droits, il finira bien par s'apaiser. En attendant n'oublions de nous désaltérer sainement.

L'autre point que j'ai trouvé intéressant est cette notion d'ombre loyale à la source, à la lumière. Cela semble indiquer que cette vibration dite ombre est au service de la lumière, de l'évolution. L'ombre a été crée pour que nous puissions faire notre choix, vivre notre libre arbitre et vivre cet apprentissage. Un vrai choix se s'établit-il pas en toute connaissance de cause ? C'est parce que l'on s'est brulé que l'on connait le côté destructeur du feu et que l'on s'en tient suffisamment éloigné pour juste profiter de sa chaleur, de sa lueur et de son pouvoir alchimique.

Quel est le but de tout ceci ? C'est sans doute à chacun de le découvrir car chacun est unique. parfois je me dis que c'est peut être pour nous révéler qui nous sommes véritablement, ou peut être pour nous faire grandir en Amour et en Lumière, en Joie et en Conscience, en Compassion et en Connaissance...nous humaniser, nous diviniser ?

Nous voilà rendu au dernier point. La fin du royaume des ombres. Serait-ce alors le grand retour de la lumière en chacun de nous ? J'en suis intimement convaincu et je le constate aussi dans de nombreux signes captés de-ci de-là sur la grande scène de notre civilisation. Ils sont certes discrets mais bien réels.

L'humanité serait -elle en train de délaisser ses parts d'ombre pour asseoir sa lumière en toute plénitude. Ne nous laissons pas égarer par le bruit parfois violent que fait une toute petite minorité d'agitateurs sectaires et fanatiques. Ils s'essouffleront comme les autres car s'en vient une puissante vague portée par les femmes qui vont s'opposer à la violence des hommes. Elles ne laisseront pas longtemps leurs enfants se faire tuer pour une cause injuste et arbitraire. Cela s'en vient, je l'ai ressenti au cours d'un voyage pour une personne qui vit dans un pays où le jasmin a fleuri un beau jour de printemps. Des larmes de joie ont coulé sur mes joues ce jour là tant était puissante cette perception visionnaire, celle d'un tsunami d 'Amour.

Mais alors qu'est-ce l'ombre, qu'est-ce la lumière si l'on ne les projette plus ou recherche plus à l'extérieur de soi. Qu'en est-il de ces deux vibrations au-delà des dogmes, des croyances, des idéaux philosophiques ? Pouvons nous entrer dans cette Nouvelle Energie, ce Nouveau Monde en conservant nos vieux schémas de pensées ?

Ne nous reste-il pas alors juste à recevoir la joyeuse inspiration de l'Esprit et de l'Ame pour créer joyeusement, intensément nos toutes nouvelles vies ?

Hauts les cœurs !
Mysticien
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie X-paix-ri-en-çoeur.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 245 autres membres