L'épicure de Mystique

L'épicure de Mystique

D'ombre et de Lumière

1648 appréciations
Hors-ligne
Je me suis souvent interrogé sur cette notion d'ombre et de lumière.
Est-ce deux grands principes universels ou bien est-ce un concept humain, celui du bien et du mal ? Y-a-t-il une l'Ombre comme il y a la Lumière, c'est-à-dire existe-t-il une force contraire à la grande Force du divin ? Et puis surtout, dans notre quotidien, dans notre vie de tous les jours où se situe l'ombre ? où se situe la lumière ? Aborder ces questionnements peut-il nous aider dans notre cheminement en humanité ?

Comme à une certaine accoutumée, lorsque l'idée de partager une réflexion personnelle sur le blog, germe dans mon esprit, les Esprits placent sur mon chemin de recherche, de-ci de-là, quelques indices pour nourrir la faim qui m'anime.

Dans mes expériences de voyages chamaniques je constate en effet qu'il existe certaines forces peu bienveillantes et pas fréquentables.

j' ai vu d'hideuses créatures sortir des corps de patients et se jeter sur moi comme pour m'avaler ou me faire peur. Malgré cela et ce depuis le début que je voyage pour autrui, je n'ai jamais rencontré de difficulté à faire face à cela. Je n'ai jamais ressenti la moindre peur ou le moindre danger pour ma propre intégrité... tellement que je ne me protège de rien et ne fais pas usage de prière ou autre rituel allant dans ce sens. je n'ai d'ailleurs jamais reçu de consigne de la part des Esprits au sujet de devoir se protéger. Le paradoxe, c'est qu'au plus profond de moi je me sens protégé, je me sais protégé. Par quoi, par qui ? ça je ne le sais pas ! Mais je le suppose !

N'étant pas dans le culte du superhéros, ni à mon compte, ni à celui des autres, toutes ces expériences ont fini par me prouver qu'il n'y pas de grand principe universel de l'Ombre avec un O majuscule comme il existe un grand principe universel de Lumière avec un L majuscule. Ce qui d'ailleurs tombe sous le sens, le bon bien entendu ! En effet comment le Divin, ce grand champ de force- amour-sagesse, omniscient, omnipotent, omniprésent pourrait créer le Mal absolu ?

Et si ce Mal absolu existait indépendamment du Divin, il aurait bien vite raison de petits chamans et autres doux-dingues venant troubler ses infâmes plans diaboliques de destruction et de possession. Non le scénario du diable comme grande force opposée à la force d'Amour, ne tient pas dans ma représentation de ces choses-là. Pourtant, des voyages chamaniques m'ont emmené dans des zones franchement sombres mais je les ai toujours ressenties comme émanant de l'humanité (cf Des nouvelles du royaumes des ombres).
Je reste intimement convaincu qu'il existe une grande Force que je peux nommer Lumière avec un grand L ou Vie avec un grand V. Celle-là, je la connais et je la ressens. je ressens aussi la différence vibratoire quand je suis pleinement dans mon cœur, amoureux de la Vie et quand j'y suis moins suite à des tracasseries qui me décentrent.

Pour tout dire, je n'ai jamais cru à l'existence d'un Diable personnifié, ni même d'un quelconque Dieu tout aussi personnifié, et plus j'avance et plus cela est une évidence pour moi. Quant à la perspective d'un purgatoire cela me fait rire car c'est absolument illogique. Quant on est Amour, on est Amour et on ne condamne personne... C'est très personnel comme point de vue mais pas si loufoque que ça.

Alors il est vrai que sur notre bonne vieille Terre, c'est sacrément le bazar et l'Amour-sagesse ,justement n'est pas l'apanage du plus grand nombre. Et si finalement, cette notion d'ombre était le propre de l'être humain ? Une pure création humaine ? Le principe de dualité régissant notre réalité pourrait bien effectivement se nommer jeux d'ombre et de lumière, le tout sans majuscule pour bien en signifier la dimension strictement humaine...Et si tout ceci n'était que de "l'hommerie" comme dirait un ami tigre !
L'être humain a un puissant pouvoir créateur et il dispose du libre arbitre. Créer du beau et du bon ou créer du moche. Chacun de nous peut ainsi être créateur d'ombres ou de lumières. C'est une question de choix. Dans ce double principe de dualité et de libre-choix, nous pouvons constater que le Divin ne se mêle pas vraiment de nos affaires. La Lumière ne s'impose pas mais elle soutient ses porteurs ?

Alors depuis des éons que l'homme est homme sur cette Terre, la culture de la haine, de la colère, de la jalousie, etc...a fini par créer des forces visibles et invisibles...ce qui est logique avec les prémisses que nous sommes créateurs de notre réalité et que nous disposons de certains attributs du Divin. Donc tout ça pour en arriver au constat que l'ombre quelle qu'elle soit sur Terre est l'affaire de l'homme, de l'humain. Nous pouvons dès lors mieux intégrer la notion de karma et de réincarnation car seul celui qui a créé quelque chose à le pouvoir de décréer cette même chose...d'où à mon humble avis la nécessité parfois de revenir et revenir encore et encore pour tirer certaines leçons et créer de la lumière là où nous avons fait tant d'ombre.

Et là je vais franchir un nouveau pas qui va faire frissonner ! Toute cette réflexion menée au dedans de moi même pendant ces temps d'intégration de mon questionnement métaphysique, m'a mis face au constat que les forces d'ombre ont comme seul moteur l'ego et qu'elle nait dans le cœur des humains. L'ego, cette part de soi qui sépare, divise, compare, condamne mais aussi se gonfle, s'enorgueillit, possède, domine.

Ne pourrions-nous alors légitimement nous dire que l'ombre s'est immiscée dans bien des aspects de notre vie de tous les jours ? Quoi penser d'une gentillesse feinte pour recevoir amour et considération ? Quoi penser des ces voix doucereuses qui parlent le langage de la lumière pour masquer un orgueil spirituel et mieux nous enfumer ? Quoi penser de tout ces oui-mais, à condition que, si seulement si ? Quoi penser de ces calculs pour gagner des points de bon karma, de ces actes pour laver sa conscience et se débarrasser de ce qui l'encombrait ? Quoi penser de tous ces petits chantages affectifs, de toutes ces petites manipulations discrètes ? Quoi penser d'une générosité dont le moteur est d'acheter une relation ou d'asseoir un pouvoir sur l'autre ? Je pourrais étendre une liste à n'en plus finir. Nous avons beaucoup à nous départir de tous ses ombrages tant les siens que ceux des autres afin de ne pas se laisser manipuler outre mesure.

D'aucun ne peut se dire ne pas générer un peu d'ombre, grandissant le grand réservoir qui alimente les grands troubles de notre humanité tant collectivement qu'individuellement. L'ombre s'exprime dans notre quotidien bien plus souvent que nous le supposons.

Quelle est-elle alors cette ombre ? Est-elle ce que nous ne sommes pas ? Est-elle lorsque nous ne sommes pas dans notre lumière, lorsque nous ne sommes pas nous même ? Alors c'est quoi être Soi même ? Est-ce si facile d'être soi même ? Semble-t-il non car sans quoi il n'y aurait plus d'ombre sur Terre, et surtout en notre humanité.

L'ombre d'un arbre est-elle l'arbre ? Nous pouvons percevoir l'ombre parce qu'il y a de la lumière ? Sans lumière y aurait-t-il de l'ombre ? Lorsque la lumière se fait, ne commence-t-elle pas par révéler l'ombre, au dehors comme au dedans ? Existe-t-il une Lumière sans ombre ?

ombre et lumière, ego et divin ?
Voilà l'équation qui s'est présentée du plus petit côté de l'entonnoir.

Pour ma part, elle me place encore un peu plus dans cette fameuse responsabilité dont j'ai parlé dans un précédent post. Nos pensées, nos paroles, nos actes sont ils le plus possible emprunts de notre lumière , de notre vérité intérieure ? A l'école des mystères de la Vie, n'est-ce pas ce que nous sommes en train d'apprendre et de faire expérience ces temps-ci.
Et comme souvent, rien n'est facile mais heureusement tout est possible ! Laissons nous guider par la Vie qui vient en bonne intelligence nous montrer tous ces petits recoins qui appellent notre lumière. Et toutes ces petites lumières ne font elles pas la Grande Lumière ?

Merci pour vos commentaires, ils feront avancer la réflexion.
Mysticien

762 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Ce vaste sujet m'a d'abord nourri et je me suis demandée ce qu'il y avait à dire après ce pavé si plein !

Puis, laissant cheminer mes pensées et mes émotions, voici ce que ce sujet m'inspire :

En photographie, seule la lumière existe. Sans elle, pas d'ombre, pas de nuances. A ce point, que je me demande si l'ombre n'est pas tout simplement une lumière en révélation ?!

Se révéler, exister en passant par les camaïeux des ombres est une existence qui vaut la peine et/ou la joie d'être vécue parce que cela procure le bonheur de vivre.

Ainsi, pour moi, c'est la lumière qui révèle l'ombre, laquelle permet de ne pas être aveuglé, ébloui par trop de clarté et surtout compose, dessine la destinée de chacun(e).

A-t-on déjà vu une superbe photo toute blanche ?

Dernière modification le samedi 27 Février 2016 à 10:50:22

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour/bonsoir,

Très belle entrée en matière, qui anime ma réflexion suivante:

Ombre et lumière, nous sommes sur un concept dualiste, qui appartient donc à la matière. De plus la part d'ombre et de lumière, le bien et le mal sont essentiellement des interprétations de notre mental. La nature elle même intègre l'ombre dans son origine. Sans ombre pas de lumière, sans lumière pas d'ombre ... Lumière et ombre font partis intégrante des règles du jeux sur terre.

Quand on coupe l'égo, on accède à un univers ou il n'y as ni bien ni mal. Seul l'égo à besoin de voir/sentir la chaleur ou le froid pour se situer sur son cheminement.

183 appréciations
Hors-ligne
Après réflexion je pense que l'ombre fait partie de la lumière. Sans lumière l'ombre ne peux exister, elle est son opposée. Le blanc/noir, ying/yang, féminin /masculin, question/réponse. ...tout est en réalité un dosage pour obtenir le passage dans un bon équilibre, n'est pas cela la Vie. Aimons nous ...

61 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
comme l'écrit Stéphane, je pense que l'ombre dans nos vies vient du coeur,
en fait des plaies du coeur.
Je pense que la vie a été engendrée par l'amour et tout ce qui est vécu
sans amour est blessant pour notr être; c'est notre coeur qui porte
ces blessures qui souvent ne sont pas guéries; alors nous adoptons
des attitudes variées de protection et de défense par rapport à ce
qui nous a fait du mal; ceci  correspond à l'ombre, parfois au mal
et ne nous permet pas de vivre pleinement.
Pour être soi- même et vivre dans la lumière, je pense qu'il faut
avant tout soigner son coeur.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Terra Mystika.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 245 autres membres